No 6

(La foi Baha’i)

Comme toutes les religions, celle-ci a été commencée par quelqu’un ; ce quelqu’un porte le nom de Baha ‘u’ llah.  Il est né à Tehran en Iran le 12 nov. 1817 ; son nom en Arabique veut dire “La gloire de Dieu”.  Il y a approximativement 5 millions de fidèles dans 232 pays et territoires indépendants qui croient les enseignements de cet homme que à tous les 500 à 1000 ans Dieu envoie un “messager divin” pour tenir les fidèles au courant de ces activités.  A travers l’histoire ces messagers ont étés Abraham, Moïse, Buddah, Krishna, Jésus, Mohammed et le plus récent est Baha ‘u’ llah.    Ils ont “contribués” à la révélation de Dieu durant les siècles.  L’enseignement fondamental de cette croyance est l’unité dans la religion, dans la science et dans la politique avec le désir ultime de la paix universelle.  Baha ‘u’ llah dit que pour atteindre cette paix universelle, toutes formes de préjudice doivent-être éliminées et la religion doit-être la cause de cette unité.  Si tout cela semble trop bon pour être vrai, vous avez raison.  Ce “messager divin” a oublié un aspect très important de la nature humaine : LE PÉCHÉ ; le péché n’est nul part dans ses enseignements.  Un autre point central de cette croyance est que chaque personne doit indépendamment trouver la vérité pour elle-même.  Je vous demande donc, si cette personne trouve que le péché existe dans sa vie et si la personne est honnête, elle va en trouver, qu’est ce qu’elle doit faire ?  La foi Baha’i n’offre aucune possibilité de confession ni de salut éternel.  La Bible est la seule source de vérité que Dieu nous a donné ; la foi Baha’i n’en parle même pas dans les enseignements.  Si vous vous souvenez de nos études sur l’adoration, cette religion adore le vrai Dieu mais d’une manière fausse.  Il y a juste la Bible qui nous dit comment adorer Dieu dUne façon vraie, agréable et spirituelle.  “Venez, prosternons-nous et humilions-nous, fléchissons-nous le genou devant l’Éternel notre Créateur” (Psaume 95 : 6).