No 16

(Le Sikhisme)

Les adeptes de cette religion disent qu’elle est progressive et était bien en avant de son temps quand elle a commencé il y a 500 ans en Inde.; le Sikhisme a plus de 20 millions de membres et est la 5e plus grande réligion dans le monde. Le fondateur de cette religion est Guru Nanak qui est né en 1469.  Il prêchait un message d’amour et de compréhension et critiquait les rituels aveugles des Hindous et les Musulmans.  Guru Nanak a passé ses connaissances de cette nouvelle religion à neuf Gurus consécutifs; le dernier Guru était Guru Gobind Singh qui est mort en l’an 1708.  C’est eux qui portent les turbans et qui ont des couteaux cérémonieux sur leur personne en tout temps.

Le Sikhisme prêche un message de dévotion et de reconnaissance de Dieu en tout temps, une vie honnête, l’égalité entre les personnes et dénonce les superstitions et les rituels religieux.  Cette religion est ouverte à tout le monde et les enseignements des 10 Gurus sont dans un livre sacré appelé le Guru Granth Sahib.  Le but de la vie, selon eux, est de briser le cycle de vie et de mort et de se fusionner avec Dieu.  Cela peut-être accompli par la méditation du Saint Nom, en suivant les enseignements des 10 Gurus et en faisant des actes de service et de charité.  Le Sikhisme reconnaît le péché et les 5 vices cardinaux sont : Kam (la convoitise)   Krodh (la colère)  Lobh (l’avarice)  Moh (le mondanité)  et  Ahankar (l’orgueil).  Si quelqu’un vient à bout des ces péchés, cette personne sera sauvée.  Cette religion rejette tous les rituels tel que le jeûne, le végétarisme, les pèlerinages, les superstitions, le yoga et, aussi, toute forme d’idolâtrie.  Le Livre Sacré (Guru Granthe Sahib) est le perpétuel Guru et il n’y a pas de place dans le Sikhisme pour un Guru vivant aujourd’hui.

Le Sikhisme est une religion d’œuvres et n’offre aucun pardon des péchés; donc, pas d’espoir pour l’éternité.  Cette religion ne ressemble pas au Christianisme; même pas un peu!!  Jésus Lui-même a dit  “Je suis le Chemin, la Vérité et la Vie : nul ne vient au Père que par Moi”